fbpx

Rester à la maison après l’accouchement, une hérésie ou une nécessité ?

Rester à la maison après l’accouchement, une hérésie ou une nécessité ?

Énormément de livres nous préparent à la grossesse et l’accouchement, mais trop peu nous préparent à rentrer chez nous avec bébé. Je me suis donc intéressée à ce qui existait ailleurs. Une de mes amies proches est malaysienne et j’aime découvrir sa culture. Je vais vous en parler un peu.

 

La tradition malaysienne

Là-bas, la maman et le bébé restent à la maison 42 à 44 jours après la naissance. Seuls les membres de la famille proche leur rendent visite. La maman doit veiller à ne faire aucun effort physique et doit accorder beaucoup d’attention à son corps et à son énérgie après l’accouchement.

Il y a d’autres facettes à cette tradition, comme par exemple, ne pas se laver les cheveux pendant toute cette période. En repensant à mon retour à la maison avec bébé, je crois que je ne me lavais pas beaucoup les cheveux non plus, mais ce n’était ni par choix ni par conviction 😉

 

Manger des mets chauds et protéinés

Les traditions asiatiques prônent aussi d’éviter les aliments « froids » tels que la salade, le formage, le porc, le thé vert et d’éviter de manger froid (et pourtant je ne vous dis pas le nombre de fois que j’ai sorti un reste du frigo pour le manger vite fait entre deux tétées).

Selon ces traditions, si vous avez envie de céréales le matin, utiliser du lait tiède ou chaud (de préférence végétal pendant cette période).

Mangez plutôt des aliments « chauds » tels que les lentilles, les amandes, le bœuf, le poulet qui contiennent beaucoup de protéines et de graisses. Il est important de manger chaud ou tiède afin de ne pas vous refroidir.

Après l’accouchement, il est essentiel de nourrir votre corps, car il est en convalescence. Prennez soin de votre alimentation pour prendre soin de vous.

 

Plan post partum

Une des bases de cette tradition, qui date de 200 ans avant Jésus Christ, est que « bien traiter la mère était forcément bénéfique au bébé ». Je suis tout à fait d’accord avec ce point de vue. En Malaysie, c’est la grand-maman (ou une post-partum nanny) qui s’occupe des tâches familiales et qui prend soin de la maman. Il est difficile chez nous (et surtout très cher) d’avoir une nanny post partum à plein temps à la maison, la grand-maman n’est pas disponible non plus 24/24H.

Que faire ?

Inscrivez-vous pour un bichonnage à www.supermamans.ch. C’est un super concept.

Préparez-vous. Je propose également à chaque femme enceinte de préparer son plan post partum. Organiser les choses, définir qui fait quoi et surtout fixer des limites. Et dans votre plan post partum, octroyez-vous du temps rien que pour vous et bébé.

 

Prendre soin de la maman, c’est prendre soin du bébé

Je pense que, nous, les jeunes mères, avons tendance à minimiser l’impact d’un accouchement sur notre corps et sur notre esprit. Nous avons un rôle à jouer, une maison à entretenir, un statut à tenir, une forme à retrouver, des amis à rencontrer (et même des fois à impressionner inconsciemment).

Avec tout ça, ce que nous ressentons à l’intérieur, nous avons tendance à le mettre de côté. Peut-être est-ce dû à notre manque de connaissances sur l’enfant, sur notre corps, sur nos émotions. Cela peut aussi être dû à notre éducation, nous avons toujours fonctionné comme ça. Ou bien au fait, que nous avons tellement l’habitude d’être dans l’action, que nous ne savons pas nous arrêter. Il est possible également que de s’arrêter fasse peur. Qu’est-ce que je vais trouver ? Pourquoi est-ce que le silence est si bruyant ?

Et si nous nous arrêtions afin de savoir ce qui est juste pour nous, ce dont nous avons besoin, ce que nous avons envie de vivre.

 

Votre livre de famille

L’arrivée d’un enfant est un moment merveilleux et extrêmement intense. C’est une occasion unique de faire différemment. C’est un nouveau livre qui s’ouvre, le vôtre. Celui de votre famille.

Alors profitez d’écrire ce livre comme vous en avez envie! Vous n’êtes obligés de rien, sauf d’écouter ce qui est juste pour vous et votre enfant ! Vous avez envie de sortir vous balader alors que bébé a 5 jours, sortez ! Vous voulez rester encore un peu chez vous avec votre enfant de 4 semaines. Eh bien faites du cocooning et profitez. Vous en avez le droit !

Dans votre livre, suivez les conseils de personne sauf les vôtres. Vous n’êtes pas forcés de mettre des titres de chapitre et des paragraphes. Vous êtes libres !

Je vous propose de vous poser quelques instants et d’imaginer la première page de votre livre de famille.

Est-ce que vous commenceriez avec un dessin ou du texte?

 

Photo by Jan Kahánek on Unsplash



Pin It on Pinterest

Shares
Share This